La société COFIL s.a. créée en 2007 a débuté sa production effective en 2008. Son activité a été centrée pendant 04 ans au recyclage industriel des sous-produits d’égrenage de coton par son usine 

COFIL s.a. est une Société Anonyme avec un Conseil d’Administration et un capital de départ de (10 000 000) dix millions CFA libérés entièrement par ses promoteurs.

SOFICOTON qui a pour objectif de mobiliser des fonds afin de participer au nouveau Capital de COFIL fixé désormais à (220 030 000 CFA) deux cent vingt millions trente mille francs. Très vite il a fallu procéder à une augmentation du capital pour assurer les investissements importants à réaliser. C’est alors que les promoteurs se sont associés à plusieurs personnes physiques au sein d’une société de participation dénommée.

Les négociations avec le groupe industriel Européen COTTON INVEST GROUP aboutissent à la modification des statuts de la société COFIL en 2008 pour une nouvelle composition de l’actionnariat à savoir :

  • SOFICOTON : 13 475 actions soit 61,24 % du capital
  • COTTON INVEST GROUP : 8 528 actions soit 38,76 % du capital

Notre marché actuel est orienté vers l’exportation en Afrique, en Europe et en Asie.

Nous produisons également à partir de nos rebuts des produits pour l’alimentation du bétail ainsi que la matière pour les matelassiers vendus localement.

Dans le souci de renforcer le développement et la pérennité de l’entreprise jusque-là dépendante d’un seul pourvoyeur de matière première la SODECOTON (Société de Développement du Coton du Cameroun), COFIL a décidé de s’orienter vers une diversification verticale allant dans le sens de la constitution d’un ensemble intégré en créant une deuxième structure à Douala. Cette deuxième usine dont l’activité consiste à blanchir et à hydrophiliser à la fois les fibres courtes de coton écru issu de notre usine de Garoua mais également les fibres de coton noble et les blousses de peigneuses de toutes origines. Sa capacité de 600 tonnes par an pourrait être doublée en cas de besoin.

La mise en place de cette nouvelle structure a nécessité un investissement d’environ un milliard CFA financé par les fonds propres de l’entreprise, les actionnaires et les banques locales passant ainsi de 23 employés à 35.

Au niveau des perspectives, nous envisageons de poursuivre notre élan de constituer un ensemble intégré en amont et en aval, générateur de stabilité et de valeur ajoutée allant jusqu’à l’offre directe au consommateur d’une large gamme de produits issus de l’ouate : rouleaux pour les hôpitaux, coton zig-zag pour les pharmacies, rondelles de coton pour les cosmétiques, coton tiges etc…

Les marchés immédiats visés pour ces produits seront le marché national Camerounais et celui de la région CEMAC qui sont actuellement approvisionnés entièrement par les importations de coton blanchi car une unité industrielle telle que celle de l’usine de blanchiment de COFIL à Douala n’existe pas au Cameroun et dans la sous-région CEMAC.

Nous croyons fermement à notre vision de devenir la société de référence dans la production et la distribution des produits issus du coton hydrophile au Cameroun et en Afrique tout en maintenant une activité exportatrice de plus en plus importante de nos balles de fibres de coton écru et blanchi.

La jeunesse, le professionnalisme, le dynamisme et l’enthousiasme de notre personnel alliés à nos autres atouts tels que le renforcement de notre potentiel concurrentiel en amont et en aval, le sérieux, le savoir-faire, l’ouverture à tout partenariat gagnant-gagnant, l’optimisme à toute épreuve, la volonté et l’engagement personnel des promoteurs de COFIL s. a. assurent avec l’aide de Dieu nos chances de succès vers l’aboutissement de nos objectifs.

 

Mme MAMADOU BILKISSOU Kingu

Recherche

Qui est en ligne ?

We have 7 guests and no members online