A la base l’idée nous est venue après observation de l’existence de la matière première que sont les sous-produits d’égrenage de coton jusque-là utilisés uniquement par des artisans matelassiers. L’existence du marché international de la fibre de coton est également déterminante.

Tout ceci ajouté au savoir-faire (know-how) des promoteurs, il ne nous restait plus qu’à constituer un capital et nous fournir en matériel industriel.

Ce que nous avons fait en fédérant des partenaires Camerounais ainsi qu’un partenaire Européen spécialisé dans l’industrie du coton hydrophile.

Le projet en lui-même consiste à recycler industriellement les sous-produits d’égrenage pour récupérer  les fibres de coton y contenues qui seront conditionnées sous forme de balles d’environ 200 kilogrammes destinées à la vente à l’exportation.

Ces fibres de coton sont utilisables pour :

  • La production du coton hydrophile c’est-à-dire l’ouate, le coton pour les hôpitaux et le cosmétique (rouleaux de coton pour hôpitaux, coton zig-zag, disques à démaquiller, coton boule pour usage cosmétique, coton tige…).
  • La production des filés servant à la fabrication des denims (Jean’s), bâches, serpillères etc …

Le projet COFIL a choisi de s’orienter  vers la filière coton hydrophile.

Recherche

Qui est en ligne ?

We have 4 guests and no members online